Facebook Pixel
✆ : 06 42 00 41 55

Les quartiers les plus rentables pour investir dans le locatif à Paris

0

paris eiffel france river beach trees

A Paris, la rentabilité d’un investissement locatif est très variable d’un quartier à l’autre, voire d’une rue à une autre dans le même arrondissement. Avant de vous lancer, choisissez avec soin votre emplacement.

Si vous désirez investir dans un appartement que vous comptez louer, le choix du quartier est primordial et il ne peut être le fruit du hasard. Pour vous aider à trouver l’emplacement idéal, l’équipe de CPS Immo prendra en compte vos souhaits et analysera avec soin les besoins de vos futurs locataires. En investissant dans le locatif, inutile de rappeler que votre pire ennemi sera… le coup de cœur ! A Paris, les écarts de rentabilité sont particulièrement marqués. Pour comprendre ces disparités, il faut, par exemple, étudier la rentabilité d’un bien parisien à partir de la station de métro la plus proche. Un bon moyen, d’autant que la densité du réseau de métro est la plus élevée du monde. Ainsi, apprend-t-on que, c’est dans le XVIIe et le XVIIIe arrondissement que l’on va trouver les investissements locatifs les plus rentables ; pour un T3 de 55 m², il faudra privilégier les rues proches des stations Place de Clichy et Château Rouge. Dans ces secteurs, votre investissement sera rentable en moins de 17 ans, contre une moyenne parisienne de 23 ans. A titre de comparaison, il faudra attendre près de 35 ans pour rentabiliser un investissement locatif, si vous portez votre dévolu sur un bien proche des stations de métro Solférino ou Varenne dans le VIIe arrondissement.

Attention aux idées reçues

Méfiez-vous aussi des idées reçues au sein d’un même arrondissement. Dans le populaire XIXe arrondissement, les écarts peuvent atteindre 33 % entre un bien acquis près de la station Marcadet-Poissonniers (23,6 ans) et Château Rouge (16,9 ans). Les différences de prix au m2 à l’achat expliquent essentiellement ces écarts de rentabilité locative. L’écart des prix à l’achat entre les quartiers prestigieux et les quartiers populaires est plus important que l’écart de loyer. A titre d’exemple, l’écart de prix au m2 à l’achat entre le VIIe et le XIXe arrondissement est de 88 %, alors que l’écart de loyer au m2 est de seulement 27%. Il est de même au sein d’un même arrondissement. Dans le XIXe, les prix à l’achat au m2 varient en moyenne de 33%, alors que les loyers au m2 varient en moyenne de 5 %.  Pour ne pas se tromper dans son projet d’investissement locatif, l’équipe de CPS Immo saura vous accompagner pour dénicher la perle rare !

Comments are closed.